samedi 31 mai 2014

À l’œuvre et à l’épreuve de Laure Conan

À l’œuvre et à l’épreuve de Laure Conan 


Hybrides, faisant largement appel aux genres de l'intime, les premiers textes de Laure Conan échappent aux catégories instituées du littéraire.

 L'hypothèse qui guide la présente relecture d'Un amour vrai (1879), « À travers les ronces » (1883) et Angéline de Montbrun (1884) est que l'oeuvre de Laure Conan s'est construite à la croisée des champs littéraire et religieux, et qu'elle doit une significant concern de son inspiration et de ses particularités formelles à l'influence des livres de piété français qui ont nourri l'imaginaire ethnical de la seconde moitié du dix-neuvième siècle au Québec. 


L'oeuvre de Laure Conan, du moins dans ses premières manifestations, serait à prendre à la lettre, c'est-à-dire comme une share destinée à nourrir la ferveur des croyants et à susciter des conversions.

 Paradoxalement, cette hétéronomie nimbus favorisé l'expression d'une subjectivité indissociablement sociale et littéraire.